top of page

Comment arrêter de remettre à demain...

Dans cet article, nous allons parler procrastination...

Cette petite voix qui se glisse dans notre tête pour nous proposer de regarder la dernière série Netflix tendance plutôt que de terminer les tâches de notre To-Do List.


Vous voyez de qui je parle ? Personnellement, je l’ai appelé Jean-Paul !


JP, c’est le bon copain qui propose tout le temps de faire des trucs hyper fun, qui a toujours une bonne blague à raconter, et avec qui tu sais que tu vas passer une bonne soirée !

En fait, JP c’est surtout une bonne excuse pour repousser à plus tard ce que je dois faire immédiatement (et qui n'est pas hyper fun genre : ma compta !) , afin de profiter pleinement du plaisir immédiat qu’il m’apporte (zoner sur Instagram à la recherche de la dernière vidéo de chat trop mignonne😑) .


Il existe plusieurs raisons à la procrastination et pour ça, je vous invite à lire le récap’ de l’article ci-dessous !


Vu dans la presse


Bienvenue dans le mystère de la procrastination avec l'article

"Pourquoi procrastine-t-on ? Les raisons scientifiques et quelques conseils".

Spoiler alert : procrastiner ne signifie pas que vous êtes paresseux ou désorganisé ! 🕵️‍♂️

Plongeons dans le cerveau humain ! Il s'avère que procrastiner est plus qu'une simple fuite des tâches ennuyeuses. C'est en fait une affaire complexe mêlant psychologie, neurologie et environnement.

Julien Vion, neuropsychologue, révèle que même les plus rigoureux d'entre nous peuvent tomber dans le piège de la procrastination. Eh oui, notre cerveau aime le plaisir immédiat, qui l'aurait cru ?

Timothy Pychyl, psychologue, nous lance un défi : reconnaître que procrastiner, c'est repousser volontairement ce qu'on doit faire, malgré les conséquences.

Pas facile, hein ? C'est un peu comme appuyer sur snooze quand le réveil sonne, on sait qu'on devrait se lever, mais... plus tard ! La peur de l'échec, le perfectionnisme et une estime de soi chancelante sont aussi de la partie.

L'article révèle aussi que nos amis les jeunes sont des champions de la procrastination, la faute à un lobe préfrontal qui prend son temps pour mûrir.

Mais attention, la modernité et ses distractions numériques (coucou les réseaux sociaux et jeux vidéo) ne nous aident pas vraiment à lutter contre cette tendance. Heureusement, l'article ne nous laisse pas en plan et propose des stratégies pour combattre la procrastination. Qui aurait cru que diviser les tâches ou célébrer les petites victoires pouvait être si bénéfique ?

Si vous vous sentez dépassés, pas de panique : des thérapeutes et coachs sont là pour vous. Et surtout, ne culpabilisez pas : comprendre, c'est déjà un grand pas vers la gestion de la procrastination.

En résumé, si vous vous sentez souvent coupable de remettre à plus tard, rassurez-vous : vous n'êtes pas seuls, et il y a des solutions.


Les Tips de ViceVersa

Avant-propos :

  1. Pensez à la tâche que vous évitez en ce moment. Analysez ce qui vous pousse à procrastiner.

  2. Consultez votre liste de tâches quotidiennes et découvrez s'il y a des tâches sans importance ou triviales. Rayez-les et réduisez votre liste à sept éléments maximum par jour.

  3. Faites attention à vos pensées négatives lorsque vous travaillez. Rappelez à votre critique intérieur que les erreurs sont acceptables et que vous êtes un grand professionnel.

En pratique :

Dans le quotidien, armez-vous d’outils de gestion du temps pour organiser votre agenda et bloquer des créneaux pour les tâches récurrentes (gestion des mails, Réseaux sociaux, comptable, etc).

En fin de journée, préparez votre liste de tâche du lendemain.

Une Liste de tâche quotidienne efficiente en compte 7.

Pas plus, pas moins.

Priorisez-les en application la matrice suivante :



Dans les tâches urgentes et importantes, on met tout ce qui génère du chiffre d’affaires pour l’entreprise (je vous vois venir, la prospection est une tâche récurrente, mais surtout importante) ! Donc, elle ne passe pas à la trappinette parce qu'on a plutôt envie de faire un super visuel pour notre prochain post LinkedIn…

En cas de doute sur comment remplir cette matrice, posez-vous la question suivante :

Qu’est-ce qui se passe si je ne fais pas cette tâche ?

Le plus dur, c’est de commencer ! Prenez 10 min pour initier une tâche et vous rassurer sur votre capacité à y arriver.

Rien ne sert de passer 4h sur la même tâche ! Apprenez à décomposer vos actions pour réduire le temps passé par tâche : augmentation de la productivité et de la concentration garantie avec en plus de ça, un sentiment de fierté du travail accompli !

Commencez toujours votre journée par la tâche la plus désagréable. Une fois terminée, vous aurez la sensation galvanisante du travail accompli, ce qui vous boostera pour le reste de la journée !

Accordez-vous des pauses pour satisfaire le besoin de plaisir immédiat. C’est ok de scroller 5 minutes sur Instagram ou LinkedIn. Mais 5 min, pas 35 !

Last But not Least : ajustez vos horaires de travail en fonction de votre rythme. Soyez à votre écoute pour maximiser votre productivité. Pas besoin de faire partie du 5 am club pour être une rock star au bureau 😉

Pour plus d’informations sur la procrastination et comment réduire son effet sur votre quotidien 👇


Le coup de 🧡 de la rédac

Le 25 mars a lieu la journée mondiale de la procrastination.

Alors à vos stylos pour faire votre meilleure To Do List. Profitez de cette journée pour réaliser des tâches qui vous font envie et vous procurent du plaisir.

Vous avez le droit, c'est votre journée !


Et on vous laisse avec la citation de la fin :

"Fais quelque chose aujourd'hui pour lequel ton futur toi te remerciera demain"


Pour plus d'informations :



10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page